Est-ce la mort du PageRank ?

Google aurait-il signé l'arrêt de mort de son propre PageRank ?

Alors que Google effectuait jusque là une mise à jour trimestrielle du PageRank public, (voir justement l'historique des dernières MAJs), la nouvelle mise à jour se fait attendre, et je peux vous dire que je commence à perdre patience car il n'y a eu aucune mise à jour du PageRank depuis février 2013.

Et pendant ce temps je reste à 0/10.

Quand tu lances un site Internet deux ou trois jours avant la mise à jour du PageRank, t'es à 0/10 avec ton site CV, et tu attends avec impatience la mise à jour qui validera, (ou non), tes efforts de netlinking et les méga liens que tu as obtenu. Et bien ça, c'était avant, car Google tarde à mettre à jour ce fameux indicateur de popularité.

Une mise à jour qui tarde dans un contexte de guerre déclarée au Netlinking de cochon.

Je ne sais pas pour vous, mais la première chose que je regarde lorsque j'arrive sur un nouveau site, c'est son PageRank.

Pour les campagnes de Netlinking un peu borderline, le PageRank était THE indicateur à prendre en compte, alors que faire si le PageRank n'a plus autant de signification ? Que faire si Google décide du jour au lendemain de tout couper ? 

Il est clair que cela va ennuyer plus d'un consultant SEO si le PageRank disparaissait, mais je ne signerai pas non plus son arrêt de mort tout de suite, l'exemple de l'affaire des advertorials cette année, avec les pénalités manuelles appliquées au PR de quelques sites de presse anglais a montré deux choses fondamentales :

  • Les équipes anti-spam de Google, en dégradant manuellement et provisoirement le PageRank de sites envoient un message très clair aux référenceurs : "Don't try to fuck with the Webmaster Guidelines !". 
  • Et de leur coté les SEO redoutent de plus en plus de mettre en place du Netlinking de cochon pour leurs sites de peur de se prendre une pénalité qui réduira à néant tous leurs efforts.

Petit Rappel sur ce que Satan déclarait à ce sujet...

Le pire dans toute cette histoire, c'est que les Pandas, les Pinguins et la communication de Google fonctionnent de mieux en mieux : Tous les SEO se chient littéralement dessus, ne parlent plus que de ça et commencent à changer de tactique de peur de se prendre une pénalité voire de perdre leurs clients. Alors que pendant ce temps, Google diminue de plus en plus la part de résultats naturel dans les SERPS au profit de ses nouveaux services ou de nouvelles extensions adwords.

Le PageRank, c'était avant.

Je n'irai donc pas parier sur la mort du PageRank car il est toujours clairement dans l'algo interne du moteur de recherche, les équipes Antispam prennent toujours un malin plaisir a dégrader le PR des quelques petits cochons de la profession, et la dernière vidéo de Matt Cutts au sujet des widgets possédant des liens follow indique que le PageRank a encore de l'avenir, car l'existence même des liens nofollow et la communication intensive de Google à ce sujet démontrent que le PageRank d'un site a et aura toujours de l'importance, (j'affirme cela à 6 mois maximum dans le futur).

Mais quand on considère à quel point le PageRank a du sens pour les référenceurs et plus particulièrement pour les linkbuilders, on peut comprendre que les équipes de Google soient tentées de retirer de la signification à cet indicateur public, peut-être tout simplement en réduisant la fréquence de ses mises à jour. Car la mise à jour trimestrielle n'est pas là... et cela va bientôt faire 6 mois qu'il n'y a pas d'update.

Donc faut-il attendre une mise à jour dans les prochaines semaines ? Dans les prochains mois ?

Est-ce que Google va couper purement et simplement le PageRank public, tout en conservant son PageRank en interne et pour lui seul ?

Bien entendu, si vous avez une explication ou une théorie sur tout ça...

Votre commentaire est le bienvenue.

Bonne reprise à tous pour ceux qui sont revenus de vacances ;)

A propos de l'auteur

Portrait de Gary Le Masson

Gary Le Masson est expert en SEO et en Webanalytics, retrouvez son CV Google ou suivez le sur Twitter, Google+, n'hésitez pas non plus à prendre contact avec lui sur Linkedin